Avertir le modérateur

22/12/2014

Palmarès des Chefs Pâtissiers parisiens 2014

Ça y est. C'est l"heure des bilans et le monde de la pâtisserie n'y échappe pas.

Palmarès des Chefs Pâtissiers parisiens 2014 sur skeuds.comNous avons eu en quelques mois, la chance d'approcher la majorité des Chefs Pâtissiers qui comptent, ceux qui font parler d'eux, ceux dont (presque) tout le monde parle.

De Pierre Hermé à Carl Marletti, nous avons rencontré et passé de très bons moments avec des gens pour qui le partage n'est pas qu'un mot dans le dictionnaire.

Au delà de leur talent incontestable, c'est l'envers des choses qui nous a intéressé avec ces rencontres qui devaient durer dix minutes maximum et qui se prolongeaient souvent au delà de deux heures.

Nous avons pu, grâce à ces rencontres assez exceptionnelles voire improbables, établir un palmarès des Chefs Pâtissiers parisiens, du moins de ceux avec lesquels nous avons pu converser.


Le sentiment général qui découle de toutes ces (très souvent) belles entrevues est que l'on se sent bien dans la pâtisserie, que l'on y est bien dans ses baskets.

Il suffit de rencontrer Carl Marletti pour constater que de faire des bonnes pâtisseries, rend heureux.

Ce petit palmarès vaut ce qu'il vaut, c'est à dire pas grand chose mais témoigne bien de ce que nous avons pu constater en 2014 avec la plupart des meilleurs pâtissiers parisiens.

On en redemande en 2015 !!!

 

Le pâtissier le plus Rock & Roll - Yann Couvreur

Incontestablement, Yann Couvreur s'éclate non pas au Sénégal mais au Prince de Galles. Un palace parisien qui lui offre toute sa confiance jusque dans ses délires sucrés les plus extrêmes.
Sa bûche "plaid" en sa faveur. Avec cette bûche au sirop d'érable, Yann a bousculé avec brio les codes de la bûche traditionnelle.
Que l'on aime ou pas, elle ne peut laisser indifférent. C'est justement ce que cherche Yann Couvreur, interpeler, repousser des frontières ... c'est cela aussi, un bon pâtissier. Et il en est un, assurément.

Le pâtissier le plus Hip Hop - Jonathan Blot

Il ne s'en cache pas, l'Acide Jonathan Blot aime le Hip Hop. Pas celui d'aujourd'hui, trop commercial à son goût. Lui, il est authentique et donc ses références vont vers le Hip Hop des années 90, du Wu Tang Clan à Mobb Deep.
Et cela se ressent dans ses créations. Sa bûche très Street-Art a donné quelques couleurs fortes agréables à un gâteau traditionnellement irisé de manière uniforme.
Et pour prolonger ce plaisir graphique, l'ancien résident du Plaza-Athénée, a recouvert les murs de sa dernière boutique, rue du Bac, d'une très belle œuvre Street-Art. Un vrai passionné !!!

Le pâtissier le plus No Limit  - François Perret

Si il était un chanteur ou un groupe, François Perret du Shangri-La Paris, serait à lui tout seul les Sex Pistols. Et No Limit ou Anarchy in the Kitchen seraient ses morceaux emblématiques.
Ce pâtissier qui a oublié de se prendre pour un autre, est capable de tout. Même de faire des desserts avec des légumes. Mais pas parce que c'est tendance mais seulement parce que son champ d'expression va bien au delà du fruit et du chocolat.
Il suffit de l'écouter vous parler de gâteaux à la betterave ou au chou pour comprendre que rien (ni personne) ne l'arrêtera.
Mais ce jeune papa n'a pas oublié l'essentiel. Le goût. Si il est, bien sur, au service des ses clients, il est surtout au service du goût. Rien n'a plus d'importance à ses yeux. Au risque de sortir des sentiers (archi) battus par les autres ... qui ont souvent, bien du mal à le suivre.

Le pâtissier le plus sympa - Carl Marletti

Difficile de désigner quelqu'un plutôt qu'un autre, au risque de se fâcher, mais là, Carl Marletti remporte tous les suffrages.
Comme l'immense majorité de ses collègues, Carl Marletti est un bon vivant, quelqu'un qui aime la vie qui lui rend bien. Mais il a ce petit truc en plus qui fait qu'il est le pote que l'on aimerait avoir ... et pas seulement pour lui piquer quelques pâtisseries dans sa vitrine.
Même si elles sont exquises comme son Paradis Latin presque au moins aussi intéressant que le vrai. Un personnage, Carl Marletti. Un type extra !!!

Le pâtissier le plus épicurien - Julien Alvarez

Le Chef Pâtissier du Peninsula, à peine arrivé dans ses nouveaux meubles, fait déjà beaucoup parler de lui.
Malgré la pression énorme qui pèse sur sa toque, Julien a déjà montré de quoi il était capable dans un cadre imposant. Sa pâtisserie inventive montre qu'il est un bon vivant.
C'est d'ailleurs l'un des seuls a nous avoir parler de toques étoilées avec ... des étoiles dans les yeux et dans la voix. Il aime le bien boire, le bien manger. Un vrai épicurien qui va, dès qu'il le peut, à la découverte des bons et nouveaux endroits. Un guide culinaire de bons conseils à lui tout seul !!!

Le pâtissier le plus "underground" - Laurent Jeannin

La plupart du temps, il suffit de prononcer le nom de Laurent Jeannin pour que tout le monde se taise ... par respect pour son énorme travail au Bristol et son CV qui en impose.
Si sa pâtisserie est remarquable, l'homme ne l'est pas moins. Mais avec son parcours, Laurent Jeannin a un regard très personnel sur la vie, la pâtisserie. Un regard sans fard, sans paupières, authentique et atypique. Dans le monde de la musique, un domaine qu'il aime beaucoup, il serait classé dans la catégorie Underground. Dans le monde de la bande dessinée, il serait Robert Crumb. Quelqu'un qui sort de l'ordinaire, une référence et une source inépuisable pour ses collègues. En toute modestie, en toute simplicité, presque sans le vouloir.

Le pâtissier le plus voyageur - Christophe Adam

Qui aurait dit que l'on puisse conquérir le monde avec des éclairs, fussent-ils de génie. Le génie, justement, c'est le sympathique Christophe Adam qui, après la France, est parti à la conquête de la planète gourmande.

Après le Japon, c'est New York qui va le découvrir. Et si Dominique Ansel a déchaîné les foules avec ses cronuts, si Ladurée a fait découvrir les macarons aux épicuriennes de la Grosse Pomme, Christophe n'arrive pas totalement en terre conquise. D'autres que lui proposent déjà des éclairs à New York mais, justement, c'est ce chalenge qu'il aime. S'imposer malgré tout. Et il a raison, à New York, il y a de la place pour tout le monde, même et surtout pour un immense génie. Un gros bonhomme voyageur aussi charmant que sympa.

Le pâtissier le plus charmant - Claire Damon

Comme aurait dit Coluche, le pâtissier le plus charmant est ... une pâtissière.
Mais comment pourrait-il en être autrement ? Il suffit de rencontrer Claire Damon pour être immédiatement sous le charme de cette femme qui ne se contente pas de faire de bonnes choses. Elle les fait bien et les présente encore mieux.
Qui a vu Claire faire la bise à ses clients, les remercier de parcourir tout Paris pour dévorer un des ses magnifiques croissants, a compris. Belle à l'intérieur comme à l'extérieur, c'est Claire Damon. Et c'est pour cela AUSSI qu'on l'aime.

Le pâtissier auquel vous n'échapperez pas  - Cédric Grolet

C'est clair comme de l'eau de roche, si vous demandez aux pâtissiers vedettes de la place de Paris, qui est la future vedette de demain (et d'aujourd'hui) de la discipline, un nom ressort toujours du chapeau. Celui de Cédric Grolet.
Du haut de sa jeunesse et de sa gentillesse, ce Chef Pâtissier qui "démonte" tout sur son passage et qui fait le bonheur des gourmands du Meurice, palace parisien où il officie, en a encore (heureusement) sous la pédale.
Et l'on se demande toujours ce qu'il va nous réserver avec ses prochaines créations. D'ailleurs, lui aussi est surpris de ce qu'il est capable de faire ... n'est-ce pas Cédric avec tes succulentes madeleines au miel ?!!!
Mais Cédric Grolet a également les deux pieds sur terre et c'est justement ce qu'il va lui permettre d'aller loin. Très loin !!!

Le pâtissier le plus souriant  - Ken Thomas

Avec son visage de poupon, son sourire de jeune premier de la Nouvelle Vague, on peut se demander qui est ce Ken Thomas qui sévit discrètement au Westin Paris.
Passé par Lenôtre, ce jeune Chef est la révélation de l'année. Par ses créations mais également par son sourire qui pourrait devenir légendaire si il continue comme cela. Si vous passez non loin des Tuileries, n'hésitez pas à aller à sa rencontre, il saura vous accueillir ... avec le sourire bien sur.

Le pâtissier le plus élégant  - Pierre Hermé

Pierre Hermé, inutile de le présenter, tout le monde lui court après et il ne se passe pas un reportage sur la pâtisserie sans que l'on ne prononce son nom. Mais si Pierre Hermé, c'est désormais une marque internationale, c'est aussi un créateur, un visionnaire que l'on connait moins.
Il suffit d'avoir la chance de parler un peu avec lui pour que les préjugés tombent un à un. Souvent présenté comme inaccessible, Pierre Hermé est plutôt timide, réservé. Toujours surpris du succès qui accompagne son nom. Dans ce qu'il dit, c'est aussi l'élégance de ses propos que l'on retient. Une élégance qu'il perpétue dans son métier comme à la ville. Un Brummel de la pâtisserie.

Le grand espoir de la Pâtissier - Yann Brys

Oui, bien sur, cela peut choquer de voir le nom de Yann Brys associé à un espoir en matière de pâtisserie. Et pourtant !!!
Et pourtant, on espère tous que Yann se relèvera rapidement de l'échec annoncé du projet de La Jeune Rue. On compte sur lui car son talent, sa gentillesse ne peuvent être victimes d'un aléa commercial dont il n'est pas responsable. C'est bien pour cela que si il y a quelqu'un à suivre en 2015, c'est bien Yann Brys. Quelque soit ... sa nouvelle adresse et la rue dans laquelle il se retrouvera !!!

 

http://bit.ly/1xaNQHW

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu