Avertir le modérateur

16/03/2015

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres

Augustin, c'est la nouvelle bonne adresse de Augustin Grisoni qui, cette fois, n'a pas eu la pudeur de se cacher. C'est qu'il en est fier de son Augustin. Il peut l'être !!!!

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.comAugustin, c'est, selon le maitre des lieux et son Chef, un bistrot contemporain. Cela va au delà de cela.

C'est un moment de convivialité rare dans la fournaise pressée parisienne, c'est une rencontre avec un homme, un Chef, un personnage qui raconte de belles histoires, que ce soit avec le verbe ou avec sa cuisine.

En effet, Vincent Deyres est un cuisinier que l'on croirait sorti tout droit de l'univers chantant et extraordinaire de Marcel Pagnol.

Un type qui, pourtant, ne rigole pas ... avec la qualité des produits.


Tel un Chef étoilé qu'il a été, il place la barre assez haute en ce qui concerne le "sourcing" des produits mais contrairement à Cigalon, le cuisinier imaginé par Pagnol, ne pas confondre, chez lui, il y a déjà du monde trois mois à peine après l'ouverture.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Il faut dire que ce nouvel endroit redonne un peu de "peps" à la rue Daguerre.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Ce n'est pas à Aubagne ou à Marseille que Vincent Deyres a enregistré ses plus beaux faits d'arme mais à Calvi, un point commun de plus avec Augustin Grisoni avec lequel il ne pouvait que s'entendre.

Comme avec tous ses restaurants, Augustin Grisoni a soigné le cadre, très classe, très chic mais pas impressionnant.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Un lieu qui est une invitation à dîner autant, voire même plus, qu'à déjeuner tant on est bien chez Augustin.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Le temps suspend un peu son vol le temps du repas, idéal pour faire comme Jean-Claude Duss, conclure.

Si le lieu met immédiatement à l'aise, le service met en apétit.

Sympa, sobre et sympathique, les vrais trois s qui font la différence.

Mais c'est dans l'assiette que l'on comprend où Augustin Grisoni et Vincent Deyres veulent vraiment en venir.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Le Chef Vincent Deyres

Avec un menu à 38 euros, Vincent Deyres fait frémir les papilles et ensorceler les yeux.

C'est beau mais c'est surtout très très bon. Très frais, simple et efficace.

C'est que l'on ne la fait pas à Vincent Deyres côté produits, il a ses fournisseurs à qui il a accordé toute sa confiance comme Rodolphe Boyer pour la viande.

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Une superbe Belle côte de veau fermière du Limousin avec des pommes sautées fondantes

Ça chante dans l'assiette, ça saute, ça remue, bref, ça vit, ça croque, ça fond ... et nous avec.

C'est simplement bon.

MAIS la grosse surprise pour ne pas dire plus, ce sont les desserts.

Là où les "bistrots" les confient à un cuisinier - dans le meilleur des cas, chez Augustin, c'est un pâtissier qui est à la tâche.

Un jeune pâtissier de 19 ans, Antoine Legai, passé par Ferrandi et qui a plus d'un tour dans ses manches.

Et là, c'est un véritable sans faute !!!

Son Chou Paris Calvi donne envie d'y aller à genoux, sa mousse au chocolat est presque l'égale de celle de François Perret au Shangri-La, son Riz au Lait est digne de ceux de nos grands-mères et son Millefeuille à la vanille bourbon est tellement bon ... qu'il n'y en avait plus lors de notre passage.

 

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Un baba au Rhum rare

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Le Chou Paris Calvi ... trop bon !!!

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com

Une vraie mousse au chocolat


Pour une fois, dans un bistrot, on termine sur une vraie bonne note fraicheur.

Et comme il n'y a rien à cacher chez Augustin, la cuisine est ouverte sur la salle. Rassurant !!!

Augustin Grisoni prouve, encore une fois, que l'on peut faire de la cuisine honnête, sincère et bonne sans fusiller le client.

Et cela se sait déjà !!! (Mark Skeuds & Olivier A.)

 

Chez Augustin, la vedette, c'est le client et un peu le Chef Vincent Deyres sur rightandhype.com


On aime -

- L'endroit vraiment sympa
- Le sourire de Léa qui gère le service en salle le midi
- La cuisine ouverte
- Vincent Deyres qui n'hésite pas à venir saluer les convives
- Les desserts digne d'un établissement de haut standing
- L'addition qui n'est pas une multiplication

On n'aime pas

- Rien, et pourtant on a cherché, si, finalement, quelques crochets, ça et là pour accrocher vestes et sacs seraient bienvenue ... mais c'est pour chipoter !!!


Augustin
79 Rue Daguerre Paris 14e

 

http://bit.ly/1CmOG6X

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu