Avertir le modérateur

25/03/2015

Albert Nahmias n'a pas tout dit avec ces Petites Histoires de Grands Chefs, tant mieux !!!

Si Claude Sautet avait plus souvent rencontré Albert Nahmias, il aurait probablement tourné Vincent, François, Paul, Albert et les autres.

Albert Nahmias n'a pas tout dit avec ces Petites Histoires de Grands Chefs sur rightandhype.comAlbert Nahmias est en effet un personnage rare, que l'on n'oublie pas, qui ne se la raconte pas ... mais qui se raconte. Et dans le années 70, il était incontournable ... comme maintenant d'ailleurs.

Cela fait effectivement quarante années qu'il hante les restaurants, petits ou grands, étoilés ou non, pour son plaisir et aussi un peu pour celui des autres.

Avec un atout qui fait que son regard est unique.

Albert Nahmias n'a pas fait que de mettre ses pieds sous les tables; lui a reçu le monde, tout le monde et surtout, tout le beau monde.


Le tout Paris des années 70/80 que comptait le monde des arts, des (belles) lettres, des médias et de la Gastronomie, se précipitait pour tenir ripaille chez lui et chez Olympe, le restaurant qu'il avait ouvert un peu par hasard avec sa femme, Dominique Versini.

C'est donc peu de dire de Albert que l'on ne lui raconte pas à lui, que c'est surtout lui qui raconte, qui narre avec un verbe au fumet bienveillant.

C'est ce qu'il vient d'ailleurs de faire dans son nouvel ouvrage intitulé Petites Histoires de Grands Chefs, un bouquin qui sent bon les arrières cuisines, la bonne bouffe et les bons mecs que sont la plupart des grands Chefs cuisiniers.

Pas ceux de maintenant, pas ces papes souvent auto proclamés de la Bistronomie, de la Gastronomie sans gluten, sans beurre, sans sucre, sans plaisir.

Non, Albert Nahmias ne mange pas de ce pain, on le comprend ... il a connu les belles heures de la bonne bouffe et des plaisirs de la bonne table. Il en connait par cœur les codes, les coulisses et tel un épicurien du beau verbe, il nous en livre, sous couvert d'une certaine discrétion, quelques bien belles petites histoires.

Et des histoires - petites ou grandes, Albert Nahmias vous le dirait lui-même, il en a des wagons à raconter.

Quarante ans, cela se raconte à peine dans l'épaisseur d'un bottin téléphonique ... vous vous souvenez, ce vieil objet qui, naguère, était bien utile pour trouver un numéro de téléphone.

Autre temps, autres habitudes, désormais, il y a Tripadvisor et la Fourchette avec leurs millions de critiques. N'y cherchez pas Albert, il n'est décidément pas de cette époque là.

Et bien qu'il aime à se retourner vers un passé que l'on ne reverra plus, il n'en est pas nostalgique pour autant.

Quoi que, ce n'est pas, de son propre aveu, tout à fait exact !!!

Mais même (un peu) nostalgique des années faciles, des trente glorieuses - une époque formidable comme il le confie volontiers, Albert Nahmias est toujours sur le pont de la bonne cuisine, bon pied, bon œil, bon coup de fourchette, il a encore son mot à dire sur ce sujet qui le tient à cœur plus que tout.

Les (bonnes) Choses de la Vie ... encore merci Mr. Sautet !!!

Il a toujours un avis sur ce qui l'entoure, n'hésitant pas, en toute modestie et sans acrinomie, à fustiger - par exemple - les prix pratiqués par certains restaurants multi étoilés, ce malgré l'amitié qui le lie avec les Chefs. Mais pas seulement.

Dans ce livre dans lequel il n'a pas pu tout dire - par pudeur et/ou par manque de place, ce n'est effectivement que bienveillance et gentilles anecdotes. Il aime les Chefs et ils le lui rendent bien.

Du regretté Alain Chapel, un génie pour Albert Nahmias, à Alain Ducasse - un type fidèle en amitié, en passant par Olympe, son Olympe, Albert Nahmias a couché sur le papier des tranches de (sa) vie, des moments de fou, avec un sentiment d'innocence et celui - à raison - d'avoir bien vécu.

Son seul "regret" pour cet ouvrage est de ne pas avoir plus parlé de Jacques Maximin, un autre génie des cuisines mais à la carrière trop erratique.

En revanche, l'une de ses grandes fiertés qu'il tire de sa carrière est d'avoir eut le luxe de ne pas ouvrir son Olympe de restaurant pour le déjeuner ... se gardant une plage de détente cinématographique avant le grand rush du soir.

La vie de Albert Nahmias est véritablement un film dans lequel son restaurant tint, avec Olympe, le premier rôle.

D'ailleurs, si Albert Nahmias devait écrire un nouveau livre, ce ne serait pas nécessairement la suite de Petites Histoires de Grands Chefs, mais plutôt ou peut-être l'histoire - la vraie, de Olympe, sa femme,  la jolie et excellente cuisinière, celle qui a inventé la terrine de légumes, et de Olympe, son restaurant, celui dont il parle immédiatement dès le premier chapitre de son bouquin.

Et là aussi, il en aurait des histoires, et des belles, à raconter, comme de celle de Mick Jaeger prêt à se mettre à genoux pour les écrevisses au curry de son Olympe. Sa femme.

Ou celles des nombreux films dont la naissance s'est faite par contrat chez lui, dans son resto. Cinema Paradisio, encore et toujours !!!

Mais, ceci étant, rien ne dit, et Albert le premier, que ce livre ne connaisse pas une belle suite avec d'autres belles petites histoires de grands Chefs.

Et comme dans un film de Sautet, une suite dans laquelle tout se terminerait autour d'une table ... à manger.

Car même si on a tout vu, dixit Albert Nahmias himself, tout peut-être réinventé, réinterprété. Et c'est cette vision optimiste qui guide encore cet amateur éclairé de Louis Ferdinand Céline, l'écrivain, pas le collabo.

Albert Nahmias, avec ou malgré la vie qu'il a eut, n'est pas un grand naïf, il sait que derrière un grand homme dans son métier, un homme moins grand peut se tapir dans l'ombre, et que d'aimer l'un, n'empêche nullement d’exécrer l'autre.

C'est ça Albert Nahmias, malgré ce que l'on pourrait croire à lecture de son ouvrage, il n'est pas dupe et si il aime sans limite Michel Guérard et Frédy Girardet, on vous laisse à deviner pourquoi.

C'est cet amour de certains Grands Chefs qu'il nous confie dans ce livre à dévorer sans modération.

Un bouquin qui aurait pu s'intituler Albert, Olympe, Michel, Alain(s) et les (tous) autres !!! (Mark Skeuds - merci à Henry - il sait pourquoi - et à Albert pour ce délicieux déjeuner au Severo ... à Montparnasse, encore et toujours)


Albert Nahmias n'a pas tout dit avec ces Petites Histoires de Grands Chefs sur rightandhype.com

Petites Histoires de Grands Chefs
Albert Nahmias - Préface de Alain Ducasse
Hugo & Cie
17,95 euros


http://bit.ly/1ItAcRQ

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu