Avertir le modérateur

13/01/2017

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ...

Ça n'arrête pas d'ouvrir dans la Pâtisserie, pas toujours du bon, parfois du mauvais, avec Tomo, on serait plutôt dans le registre du totalement différent.

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.comCe qui était naguère un quartier coquin, la rue Chabanais, est désormais un quartier japonisant. A telle enseigne que Nicole Canet, l'un des piliers de cette rue mythique, a déménagé ... pas très loin, au premier de la rue mais a déménagé tout de même.

Fini le Curiosa et les photos polissonnes, bonjour les dorayaki et la pâtisserie japonaise vue par le prisme de Romain Gaia, un jeune Chef Pâtissier à l’origine de ce projet et du chef Takanori Murata, ancien de Walaku, la pâtisserie du restaurant japonais Aïda.

Cette second pâtisserie japonaise à Paris propose un cadre épuré, d'aucuns diraient austère, mais qui est conforme à la tradition japonaise pour laquelle le superflu n'existe pas.


Par contre, des dorayaki, ces pâtisseries japonaises composées de deux petites crêpes, comme des pancakes, fourrées d’une délicieuse pâte de haricots rouges appelée anko, ce n'est pas ce qui manque chez Tomo.

C'est simple, tout ou presque tourne autour de cela. Certes, on trouve des wagashis, les pâtisseries traditionnelles japonaises, mais l'essentiel de la carte de Tomo est composée de dorayaki décliné en plusieurs versions:

Dorayaki Paris-Kyoto, dorayaki matcha framboise comme un macaron, dorayaki façon tarte au citron, dorayaki Baba au whisky japonais, dorayaki pomme aux épices ...

Bien entendu, on est à dix mille lieux de la Pâtisserie française, d'ailleurs, ce n'est pas du tout ce qu'il faut chercher chez Tomo.

Au contraire, la volonté de dépaysement est obligatoire pour prendre du bon temps, une notion que partageait dans ce lieu Nicole Canet mais d'une manière bien différente.

Chez Tomo, on peut, bien sur, emporter ses pâtisseries mais également consommer sur place avec un thé, lui aussi, japonais. A moins de choisir un café ou un chocolat du même endroit.

Alors, certes, chez Tomo les pâtisseries sont un peu plus chères que chez la plupart des pâtissiers parisiens. Une petite différence de prix qui se justifie par un voyage express, un aller-retour sans jet lag, Paris-Tokyo en première classe.

D'ailleurs, la communauté japonaise de Paris en a déjà fait son quartier général. (Mark Skeuds & Olivier A.)

 

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

Tomo, pas too much, juste japonais et un peu français ... sur miamiamiam.com

 

TOMO
11 rue Chabanais
75002 PARIS
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 19h.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu