Avertir le modérateur

27/08/2018

L'histoire de Juicy Fruit par Mtume samplé pour le Juicy de Notorious BIG

C'est simple, ce morceau de James Mtume a transformé l'univers Funk du début des années 80. Avec ce genre de programmation de boite à rythmes, le génial producteur et compositeur a lancé une mode qui sera reprise plus tard par quelques bons groupes anglais comme 52nd Street, Loose Ends et, bien sur, Soul II Soul.

L'histoire de Juicy Fruit par Mtume samplé pour le Juicy de Notorious BIGNous sommes au mois de juin 1983, Irena Cara avec son Flashdance domine les débats du Hot 100 Singles du Billboard devant un Michael Jackson qui est déjà en or avec Beat It (en #6).

Prince est derrière, en #8, avec l'extraordinaire Little Red Corvette juste devancé par Lionel Ritchie et son My Love.

Ce morceau, Juicy Fruit, n'est pas encore dans le Top 10 du Hot 100 Singles mais est déjà au top du Black Singles devant le sublime Save The Overtime for Me de Gladys Knight & the Pips produit par le génial Leon Sylvers III et le non moins génial Between the Sheets des Isley Brothers archi samplé depuis.


Mais dans le genre sample hyper célèbre et efficace, Juicy Fruit est un modèle du genre. Un peu beaucoup grâce à la production de Poke du collectif de producteurs Trackmasters ou Trackmasterz pour un jeune rappeur bien de promesses:

Notorious BIG.

Révélé grâce au Real Love de Mary J Blige dont il est le featuring officiel, Notorious BIG aka Biggie Smalls aka Biggie signe son premier single sur le tout jeune label de Sean Puffy Combs aka Puffy, Bad Boy Records, Juicy - Biggie sera le bras armé de Puff pour conquérir le monde.

Comme son nom l'indique, Juicy s'appuie sur un énorme sample du Juicy Fruit de Mtume qui restera huit semaines au Top du Black Singles du Billboard.

Mtume est un groupe dans lequel on retrouve James Mtume himself, Ed Tree Moore, Philip Fields, Raymond Jackson, Curt Jones du groupe Slave et Aurra et, bien sur, la voix pénétrante de Tawatha Agee.

James Mtume ne s'en cache pas, ce morceau lui a été totalement inspiré musicalement par le Sexual Healing de Marvin Gaye.

En écrivant Juicy Fruit, James Mtume voulait écrire un morceau féminin écrit par un homme. Comme d'habitude avec lui, c'est par le titre - Juicy Fruit - qu'il commencera à écrire le morceau et ses lyrics.

Mais chez Epic Records - son label - avec un tel titre et de telles paroles co-écrites avec la chanteuse, craignait que les radios ne soient pas chaudes pour programmer le morceau.

Pourtant, neuf jours après la sortie du single, le service de promo chez Epic indiqua à James Mtume que son morceau explosait tout sur son passage dans tout le pays.

James Mtume ne jouera pas, pour son album - Theater of the Mind (le troisième de sa période Funk) d'après, la même carte musicale.

Si le Hip Hop/Rap/R&B des années 90 et en particulier celui de 1994 s'est emparé des classiques du Funk des années 80, de Lakeside (Coolio) à Michael Wickoff (Zhane), c'est, qu'à l'époque, l'utilisation de samples n'était pas encore trop coûteuse et surtout, les jeunes avaient encore une culture musicale puissante et écoutaient encore des morceaux de la décennie précédente.

Ils achetaient encore des disques - CDs ou vinyls, plutôt de "consommer" de la musique via des sites de streaming comme c'est le cas aujourd'hui ... sans se soucier de qui en est l'auteur, le producteur.

Au delà de la controverse qui opposera un temps Pete Rock et Puffy sur la filiation du morceau, Juicy ouvra la porte des charts au nouveau label Bad Boy Records.

Dans le même temps ou presque que les singles du late Craig Mack et de Faith Evans, alors compagne de Notorious BIG et parolière émérite de Mary J Blige.

Mais, sorti en catimini au mois d'août 1994, Juicy tardera un peu à s'imposer. A cette époque, c'est le Funkdafied de Da Brat produit par Jermaine Dupri - d'après un sample des Isley Brothers ... Between the Sheets, qui domine les Tops Rap/Hip Hop aux US.

En France, quand le 12" est sorti, il trouve immédiatement sa place dans toutes les mixtapes des DJs de l'époque ainsi que les playlists des radios dites urbaines.

Et l'on connaissait déjà le rappeur et son Party & Bullshit sorti chez Uptown Records ... grâce à Puffy. La vie n'est qu'un énorme sample !!!

Ceci dit, Juicy Fruit sera énormément samplé de l'autre côté du pays, la côte Ouest. On retrouve ce morceau dans de nombreuses productions West Coast qui adoraient ce genre de sonorités comme celles du Hangin on the String de Loose Ends. (Mark Skeuds)

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu