Avertir le modérateur

05/02/2019

Toshitaka Omiya balance tout sur David Bizet, les étoiles, Affinité ...

Toshitaka Omiya est un homme heureux, un Chef heureux. 

Toshitaka Omiya balance tout sur David Bizet, les étoiles, Affinité ...Chef étoilé, cet ancien compagnon de cuisine de David Bizet (qui s'éclate, contrairement aux rumeurs, au Taillevent), voit la vie en rose.

Avec son associé, Shawn Joyeux le bien nommé, ils viennent d'ouvrir avec bonheur et réussite, un petit frère à leur restaurant Alliance.

Intitulé Affinité, ce néo resto a redonné de la joie et du sourire à un quartier du boulevard Saint-Germain qui en manquait depuis longtemps.


Profitant de son passage chez Affinité, nous avons l'avons séquestré pendant une petite heure afin qu'il nous parle de tout et de rien.

Toujours le sourire aux lèvres, Toshitaka Omiya porte le bonheur en lui et le transmet en mots. Si on adore manger sa cuisine, on a bu ses paroles avec délectation. 

Ravi d'avoir conservé l'étoile à Alliance, ce qui est bien le moins que le Michelin puisse faire, reste constant sur le thème étoilé.

Bien sur, il ne serait pas contre une étoile supplémentaire MAIS il ne faut pas oublier les clients. Je veux bien aller loin mais je veux également rester proche de mes clients.

La satisfaction du client est très importante pour nous, et, de temps en temps, on a aussi besoin de médailles.

Un cassus belli que Toshitaka Omiya devrait résoudre sans problème.

Nous ne sommes pas pressés, nous avons eu l'étoile il y a deux ans, on ne va pas tout bouleverser pour cela. Notre philosophie tient dans cette phrase - on est là pour le client, et si l'on arrive à équilibrer les comptes, ce sera déjà pas mal. Le reste est du bonus bien appréciable.

Bien sur, je ne peux pas dire que les étoiles, cela ne m'intéresse pas, cela m'intéresse mais ce n'est pas le plus important. L'important est que Alliance soit connu dans le monde entier, on va y arriver.

Et puis, avoir une seconde étoile en craignant de la perdre. Oui, je sais ce que c'est, j'ai déjà connu ce genre de pression, non, c'est dur à vivre. Aujourd'hui, on n'a pas de pression, on n'a pas peur de perdre notre seconde étoile (rires), ni la première car on fait mieux que lors de notre première année, l'équipe a grandi, les clients sont satisfaits, on est contents, on n'a pas peur de perdre notre étoile car on travaille dur pour la conserver. On travaille sans stress. Si la seconde étoile arrive trop tôt, il y a toujours la crainte de la perdre et, cela, c'est terrible.

Et, justement, que pense Toshitaka Omiya des sanctions qui ont touché certains Chefs comme ... son ami David Bizet ?

Je pense que c'est bien pour lui. Je dis cela car je connais personnellement David, c'est mieux comme cela car, comme cela, il va arriver à son objectif, progressivement. Si il touche directement deux étoiles, il prend la pression qui va avec. Il n'a pas besoin de se dépêcher, c'est un très grand cuisinier, il va y arriver sans problème. Et si il avait trois étoiles, il ne pourrait plus prendre de risques et je trouve cela dommage.

Quand tu regardes bien, David est Chef en titre depuis quatre ans seulement, il a un parcours exceptionnel et, en tant qu'ami de David, je pense que c'est mieux comme cela pour la suite de sa carrière.

J'ai été surpris car je pensais qu'il allait garder les deux étoiles de Taillevent mais je crois vraiment que c'est mieux ainsi. Avec une étoile, il va mettre les mains dans le cambouis pour faire avancer les choses. David est jeune, il a mon âge je crois, il a le temps.

J'ai été au Taillevent et franchement, c'était très très bien, parfait je pourrais dire. Mais il n'y avait pas de whhhaaaaaaao. Il fait des choses qu'il maîtrise bien. C'est très bien fait mais peut-être, trop bien fait, trop parfait.

Pour le professionnel que je suis, c'était parfait. Mais pour l'épicurien que je suis qui sort se faire plaisir, j'ai besoin d'émotions, de whaaaao mais David vient d'arriver, il y a seulement six mois, c'est normal. Il fait ce qu'il sait faire sans prise de risque et c'est tout à fait normal. Mais David va monter en puissance, prendre de plus en plus de risques, je ne suis pas inquiet du tout pour lui. Au contraire, je suis curieux de voir ce qu'il va faire. je connais David. Il est chez Taillevent, une maison si prestigieuse. Alors si Taillevent a fait appel à lui, ce n'est pas par hasard.

Ce qui m'intéresse, c'est où il va aller, comment il va monter. Il va y aller, c'est sur, mais comment ?

C'est vrai que David Bizet est devenu l'échelle de Ritcher pour la Gastronomie. Quand on veut complimenter un Chef, on dit qu'il est comme David Bizet.

C'est sur, David fait partie de la crème des cuisiniers. Je ne m'inquiète pas du tout pour lui. Je le suis de près. 

Et si l'on aborde son actualité, Toshitaka Omiya parle tout de suite de son nouvel établissement.

Non, ce n'est pas mon nouvel établissement. En tant que propriétaire, oui, cela me concerne, mais en tant que cuisinier, je suis un peu à l'écart. Je ne suis pas dans la cuisine d'Affinité, je suis à côté. J'accompagne le Chef Thibault Loubersanes qui travaillait avec nous à Alliance. Avec Shawn, on lui fait confiance, on le laisse faire. Et on sait que si il a un problème, il viendra nous en parler rapidement. C'est quelqu'un d'intelligent.

C'est Shawn qui s'est le plus investi dans ce projet, volontairement car je n'ai pas voulu empiéter sur le travail du Chef. Cela fait trois ans que l'on travaille ensemble, il respecte notre philosophie du produit, du client ... il sait qu'il peut compter sur moi.

OK, on connait le nom du Chef mais quelle est l'idée derrière Affinité ?

Toshitaka Omiya balance tout sur David Bizet, les étoiles, Affinité ...

Comme je te l'ai dit, cela fait trois ans que l'on travaille ensemble, avec Thibault et à Alliance, il n'allait pas progresser, il avait un peu fait le tour. C'est comme cela qu'est née l'idée d'ouvrir un nouveau restaurant avec Thibault comme Chef. Nous ne sommes pas associés, seulement dans le même bateau. L'idée était de donner sa chance au talent.

Shawn Joyeux de surenchérir, cela prouve que notre gestion de l'humain à Alliance fonctionne bien; on a un métier difficile, avec une forte exigence alors il faut faire attention à l'équipe. Et puis, cela vient également de Thibault qui a eu l’honnêteté de nous faire part de ses envies. Depuis trois ans, on a gardé une bonne partie de l'équipe, c'est une preuve que l'on sait être à l'écoute.

D'accord sur le fond, mais Affinité, qu'est-ce donc ?

C'est un restaurant où l'on peut manger la cuisine de Thibault Loubersanes. Ce n'est pas du steak frites, ni du gastro, on est entre le deux. Je n'aime pas le mot bistronomie mais c'est celui qui correspond le mieux. On a mis un an pour faire aboutir ce projet. On a eu le choix entre quatre endroits. On s'est arrête à celui là. Et, pour le moment, on va s'arrêter là. On ne se donne pas d'objectif si ce n'est performer. En trois ans, c'est déjà pas mal, non ?

Que peut-on souhaiter à Toshitaka Omiya pour 2019 ?

Pas grand chose, je suis heureux en cuisine, je suis heureux en famille, je suis heureux tout le temps. Je ne cherche pas à faire la meilleure cuisine du monde, non, seulement faire plaisir aux gens.

Souhaitons que cela dure longtemps, très longtemps, Toshy est si attachant. 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu